Quand ça bloque, j'apprends à gérer mon immobilisme.

Le sentiment d'impuissance apporte pour la personne concernée  des avantages indirectes pervers : ne rien faire.  Mais comme dans la vie "rien n'est magique", la réalité la rattrape bien souvent : ce qui n'est pas entrepris depuis longtemps peut détruire la confiance que les autres ont en vous. Pourquoi ne pas réagir ?

A propos du sentiment d'impuissance.


Le sentiment d'impuissance est très invalidant dans la vie adulte, dans la pratique professionnelle et dans la manière de  gérer la résolution de problème. Ici la personne se sent -  au pied du mur- et elle totalement démunie dès qu'il faut passer à l'acte. Les causes peuvent provenir d'une idée fixe sur un projet : la plus part du temps,  celui-ci n'était pas le bon où  ce n'est pas "tout à fait le moment." L'apprentissage du lâcher-prise et d'un mode de pensée plus zen apporte des ressources.

Le sentiment d'impuissance plus profond abordé en thérapie est une résurgence d'un manque d'affirmation de soi non acquise dans l'enfance. Il peut aussi provenir d'une éducation trop passive et non incitatrice à la découverte du monde : résoudre des problèmes, rester patient, persévérer, la vie n'est pas magique, apprendre et accepter de se tromper. Chez le garçon ou l'homme, la mère a été souvent castratrice. elle entreprenait à sa place.


Comment  repérer si vous vous êtes habitué à vous sentir impuissant dans la gestion de votre vie ?

  •   Vous avez des moments de colère qui alternent avec de phase de tristesse et de prostration.  A terme, c'est très fatiguant.
  •     Les comportements : au travail, à l'école vous ne pratiquez jamais  l'anticipation, ou l'organisation. Vous évitez des tâches qui confrontent à l'effort. Vous approfondissez peu ce qui est entrepris. Vous attendez le dernier moment. Vous stressez les autres, par la passivité.
  •     La sphère relationnelle n'est pas forcément atteinte si ce n'est que l'on peut passer pour quelqu'un de non fiable. Dans le couple, cela pose conflit : l'autre a le sentiment de tout faire pour vous et vous le reproche souvent.
  •     Quelques types de somatisations : problèmes structurels ( muscles, dos, articulations). Sommeil non réparateur. Sphère cardiaque atteinte ( tension forte), déprime ou dépression. Isolement relationnel. Parcours de l'impuissance ou de la stérilité chez l'homme. Procrastination.


Quelles sont les difficultés rencontrées lorsque ce sentiment est vraiment une construction permanente ?

    • Au travail, vous êtes vécu comme une personne pénible à gérer. On a du déjà vous le signaler. Pas fiable.
    • Vos relations vous adorent, mais elles vous trouvent "trop mou", pas assez engagé ni décideur. Pour le couple = danger. Les situations de groupe vous permettent de vous fondre. La relation à deux vous stresse, car l'autre peut vous critiquer.
    • Vous alternez par des moments de colère rentrées et de tristesse ( découragement). Inhibitions dans vos décisions dans tous les domaines. La décision, le passage à l'acte vous angoisse.
    • Vous n'avez pas pu apprécier le confort du " travail bien fait", car vous repousser toujours les décisions.
    • Vous attendez sans doute d'être valorisé, mais comme vous réalisez peu… c'est un cercle vicieux.
   
Vous avez besoin de mettre en oeuvre !

  • Le sentiment d'impuissance est réellement invalidant pour se sentir adulte, responsable, à la hauteur et utile.
  • Le passage à l'acte vous fait peur ? Sachez que les dégâts collatéraux de votre passivité  sont plus toxiques que l'action elle-même. Et puis, vous lassez certainement des personnes qui vous apprécient beaucoup !


Vos phrases-clé seront :

  1. La volonté et le courage sont deux forces que vous négligez-trop. Elles apportent d'énormes satisfaction.
  2. " Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter " . Il est impossible de ne jamais entendre. L'attente est une attitude infantilisante pour soi et la relation.
  3. Il n'est pas dangereux d'entreprendre. C'est par essai-et-erreur que l'on progresse.

 

 >> Grâce à la rééducation de votre volonté  : l'approche thérapeutique permettra  de retrouver la force naturelle de la décision et de l'action. Ces expériences fortifieront l''égo, il  repartira sur une dynamique saine  : sortir d'une "castration psychique". Lorsqu'il s'agira de se confronter aux blocages des systèmes ou personnes complexes, l'apprentissage de la relaxation sera un outil précieux : gérer l'attente, vivre le présent.

Autres sentiments à comprendre et à découvrir.

 

Le sentiment de gratitude

Le sentiment de confusion

Le sentiment d'abandon

Le sentiment de honte

Le sentiment de trahison

 

  • ©Pascale Morand. Tous droits réservés. 2015

 


 Autres liens à visiter. Invitation à la recherche personnelle à découvrir dans la bibliothèque numérique ( outils d'accompagnements Pdf).

 

Retrouver une harmonie.

Prendre du recul dans les relations.
Apprendre à communiquer.

:

Développer une méthode personnelle pour se sentir acteur de ses décisions.

Demander un premier entretien pour débuter une thérapie psycho-corporelle.

Merci de joindre dans le mail de commande une liste de vos disponibilités.

Je vous recontacte dans la journée ( jours ouvrables).

 

Merci de votre compréhension ! A très bientôt !

 

Pascale Morand

57,00 €